Sécurité approuvée par

Initiative enregistrée par

VOTRE SIGNATURE CONTRIBUE A STOPPER L’EXTRÉMISME EN EUROPE

Rejoignez l'Initiative citoyenne européenne:

  • Pour des mesures performantes contre le terrorisme
  • Pour la protection efficace des mineurs
  • Pour une Europe plus pacifique
Jan 20, 2018

En 2016, un acte de violence avait causé la mort d’un membre du parlement britannique, Jo Cox. La députée travailliste a fait l’objet de tirs et a été poignardée à plusieurs reprises par un homme présentant des signes d’instabilité mentale, lié à des groupes d’extrême-droite et prônant la suprématie blanche.

Un assassinat extrémiste

Thomas Mair, l’assassin, a accusé la gauche d’être la responsable des problèmes actuels, pour lutter avec force contre l’immigration et l’Union européenne. Et il a visé Jo Cox qu’il considérait comme une traitre pour les blancs.

L’assassin de Jo Cox était animé de motifs politiques au sens le plus vrai du terme. Il s’agissait du premier assassinat d’un membre du parlement britannique en mandat en plus de 25 ans, ce qui témoigne de la menace croissante de la violence des auteurs d’extrême-droite.

La droite n’est pas affiliée aux meurtres liés aux islamistes et l’assassinat de Jo Cox était le premier acte de terreur purement politique de l’année perpétrée par des acteurs non islamiques, mais il représente le début d’une nouvelle ère de populisme d’extrême-droite.

Les membres du mouvement politique du Brexit au Royaume-Uni ne sont pas tenus responsables de cette action, mais les mots tenus par Mair ont malgré tout confirmé l’affiliation - selon des témoins, il aurait crié pendant l’attaque, « C’est pour la Grande-Bretagne », « Gardons la Grande-Bretagne indépendante », et « La Grande-Bretagne avant tout ».

Le juge chargé du procès de Mair a confirmé qu’il n’existait aucun doute sur son intention d’agir pour une cause politique, raciale et idéologique. Mair a été condamné à la prison à vie.

Le mari de Cox, Brendan, a repris le flambeau en déclarant juste après l’assassinat : « (Jo) aurait souhaité que deux choses se produisent maintenant, d’une part que nos chers enfants soient baignés d’amour, et d’autre part que nous luttions tous ensemble contre cette haine qui lui a coûté sa vie. La haine n’a pas de croyance, de race ni de religion ; c’est un vrai poison ! »

STOP EXTREMISM a pour mission d’aider l’Union européenne à se positionner de manière à éradiquer l’idéologie de la violence de tous les côtés. Tant que des hommes/femmes politiques et des citoyens seront menacés, il ne pourra pas y avoir de véritables discours pacifiques.

Merci de signer la pétition pour nous aider à identifier et condamner les groupes extrémistes au sein de l’UE.

Source : https://www.theguardian.com/uk-news/2016/nov/23/thomas-mair-found-guilty-of-jo-cox-murder